Haut de page
Identification
Story (docu)
Endgame - Plan pour l'asservissement global
Envoyé par kenivore, il y a 7 ans
Voici le documentaire "ENDGAME" d'Alex Jones traitant de la mise en place d'un gouvernement mondiale, du groupe Bilderberg et de la politique malthusienne de l'élite mondialiste.

1/2



2/2


Sur l'auteur
Alexander Emerick Jones (né le 11 février 1974) est un animateur de radio, cinéaste et grand partisan de la théorie du complot. Il est connu en particulier pour son point de vue critique concernant l’attaque du 11 septembre 2001, son exposé sur le Bohemian Club et ses informations régulières sur le Nouvel ordre mondial.

Alex Jones explique que certains éléments et membres du gouvernement des États-Unis d’Amérique s’efforcent d’affaiblir l’Amérique et sa souveraineté. Ces individus sont payés pour contrebalancer l’équilibre du pouvoir en faveur du continent européen qui est lui-même sous l'autorité de la Banque mondiale et la supervision de banquiers partisans de la globalisation. Il affirme que les globalistes utilisent une variante de la dialectique de Hegel qu’il décrit comme « problème-réaction-solution » et qui tend à créer un sentiment d’insécurité au sein de la population dans le but de saper les droits civiques et d’imposer leur politique même au prix de vies innocentes.

Alex Jones défend les théories du complot à propos des attentats du 11 septembre 2001 et se réfère fréquemment aux documents déclassés secrets de l'Opération Northwoods pour montrer un exemple éloquent de manipulation par le gouvernement fédéral. Il considère les attentats du 11 septembre 2001 comme l’un des plus spectaculaires exemples de cette manipulation menée par des éléments criminels au sein du gouvernement américain, et il prétend avoir prédit cette attaque dans son émission de télévision « Alex Jones Report » avant même qu’elle ne survienne. Il accuse par ailleurs les principaux médias d'avoir été manipulés à un tel point qu’ils ne sont plus en état de jouer leur rôle de sentinelles de la société et qu’ils sont au contraire devenus un service de propagande de l’establishment corrompu.

Ses recherches et découvertes sont menées principalement grâce à des interviews auprès d’experts scientifiques et des historiens, des érudits, des chefs religieux et politiques, des témoins et victimes d’évènements, de membres officiels du gouvernement. Il tire ses informations également de l’ensemble des médias, de documents gouvernementaux, de journaux de réflexion et autres publications. Jones se réfère donc fréquemment à l’ensemble des médias et des documents officiels déclassés qu’ils utilisent comme preuve de la réalité de ses propos et en les appelants « leurs propres documents ». Il prétend que ces documents sont souvent mis de côté et ignorés par les médias et par conséquent par la majorité de la population.

Alex Jones se voit comme un « patriote américain amoureux de la liberté » et considère le Communisme tel qu’il peut être pratiqué en Chine comme un prétexte justifiant l’esclavage. Jones évite de parler en termes de « libéraux (au sens américain, de gauche) contre conservateurs » ; il considère les deux camps comme étant différents spectres de la même menace ou comme « les deux faces d’une même monnaie », comme il le dit dans son monologue dans le film Waking Life.

Affirmant avoir d’abord été « particulièrement laïc » durant les années 1990, mais qu’il est devenu plus ferme dans ses convictions chrétiennes après avoir pris conscience de la nature satanique et occulte des élites. Alex Jones déclare qu’il n’est pas important qu’on croie ou pas dans le satanisme, mais que ce qui est grave soit que les élites y croient. Il ajoute que ces élites sont mues par une mentalité de « signes de reconnaissance » et qu’elles tendent à diffuser ces signes partout.

Déclarant avoir reçu de nombreuses menaces de mort à cause de son engagement pour défendre la liberté ; il a annoncé s’être fait à l’idée d’être tué, une chose très probable s’il réussit à attirer toujours plus l’attention du public. Mais il ajoute « j’ai une assurance décès » au cas où il lui arriverait quelque chose.

En 2007, il a interviewé Aaron Russo à propos d'un plan de domination mondiale. (Interview d'Aaron Russo: le Plan Final dévoilé)
Favori
Post-it
Signaler
Facebook
Twitter
Google+
Quelques autres stories de la même catégorie
Precedent
Hasard
Suivant
La random quote ?!
La philosophie n'a donc pas en vue le bonheur. Elle a en vue la seule vérité. Or, il est très possible que la vérité soit douloureuse, soit pénible, soit destructrice du bonheur ou le rende impossible. La religion, à la différence de la philosophie, est sous la catégorie de l'utile. Elle promet le bonheur et dit ce qu'il faut faire et ce qu'il faut être pour mériter ou pour l'obtenir. Dès lors, l'illusion est plus importante que la vérité si elle procure le bonheur.
- Marcel Conche