Haut de page
Identification
El Matador - Shrab
Envoyé par zenbzen, il y a 7 ans
El Matador
" Shrab "


El Matador, de son vrai nom Mohammed Benjedbar né le 17 juin 1982 dans le quartier d’Orgeval à Reims. D’origine algerienne et d’une famille de sept frères et sœurs El Matador grandi dans le centre ville de Marseille après le divorce de ses parents. Inspiré par IAM et la Fonky Family, il commence à rapper à 17 ans avec ses amis puis il rencontre Abdé et fonde avec lui le Processus Verbal. Enchaînant les mixtapes et les concerts de quartier El Matador est connu de l’undeground marseillais. Il choisit le pseudonyme d’El Matador à cause de ses amis qui l’appellent ainsi car il « tue » les morceau sur lesquelles il pose, il prend alors la traduction du tueur en espagnol ce qui donne El Matador. Des grands noms du rap le soutiennent tels que le Rat Luciano qui lui compose quelques morceau et Soprano qui l’encourage à continuer ses efforts en multipliant les allers retours entre Marseille et Paris pour se faire remarquer.

Il rencontre Mark de Bombattak recordz qui le fait signer sur son label. Il apparait sur la mixtape Original Bombattak Vol. 2. Il participe aussi aux B.O. des films Taxi 4 avec “Génération Wesh Wesh“ et dans la version française de 300 avec “ A Armes égales“ en featuring avec Brasco et Alonzo des Psy 4 de la Rime qui fut un réel succès. Il rencontre Brasco et sort un album avec lui en 2006 “Bombattak MC’s“ mixé par DJ Dimé sous le label de Bombattak recordz où figurent comme invités : Oxmo Puccino, Gringe, Akh, Saloon, Le Rat Luciano, Nubi, Pit Baccardi…

En 2007, il sort son premier album solo Parti de Rien avec des invités comme Brasco, Soprano, Nubi…

En 2009 il sort son 2nd album solo Au clair du Bitume où il fait ressortir ses origines maghrebine avec des morceau comme “Mektoub“ et "Ici ou là-bas " où il rappe en arabe.
Favori
Post-it
Signaler
Facebook
Twitter
Google+
Quelques autres stories sur le même sujet
Precedent
Hasard
Suivant
La random quote ?!
«C'est toujours l'impatience de gagner qui fait perdre.»
- Louis XIV