Haut de page
Identification
Story (docu)
Jack Herer, l'empereur du chanvre
Envoyé par kenivore, il y a 5 ans
Un portrait de Jack Herer, auteur de «L'empereur est nu» et infatigable militant de la réhabilitation du chanvre, dont la culture est interdite aux Etats-Unis.

Avant de tomber dans le chanvre, Jack Herer était à la fin des années soixante, un Américain assez banal, plutôt pro-républicain, marié et père de famille.

Mais à 30 ans, durant l'été 1969, Jack Herer goûte pour la première fois de sa vie à la marijuana. Dès lors, son existence va se trouver complètement bouleversée.

Il n'aura de cesse de mener une campagne inépuisable aux quatre coins des Etats-Unis sur les avantages du chanvre, militant aussi pour sa légalisation.

Il a même créé une association, HEMP, pour Help End Marijuana Prohibition qui signifie, en finir avec la prohibition de la marijuana. En 1983, cet infatigable supporter de cette drogue " douce " est condamné pour avoir tenu un rassemblement devant un bâtiment fédéral. Jack Herer passe quelques jours en prison. Il en profite pour écrire un livre sur le chanvre, " The Emperor wears no clothes ".

Le succès est au rendez-vous puisque le livre est un best-seller, vendu à 600 000 exemplaires!







Vous pouvez aussi télécharger ce documentaire : [Lien megaupload]
Favori
Post-it
Signaler
Facebook
Twitter
Quelques autres stories sur le même sujet
Precedent
Hasard
Suivant
La random quote ?!
On le sait, désormais : ils iront jusqu’au bout. Ils raseront les forêts. Ils videront les mers des thons, des baleines, des sardines. Ils pressureront les roches. Ils feront fondre les pôles. Ils noirciront l’Alaska. Ils réchaufferont l’atmosphère jusqu’à ébullition. Ils nous vendront un air coté en Bourse. Ils affameront des continents. Ils sauveront les banques avec nos retraites. Ils solderont les routes, les îles, les jardins publics au plus offrant. Ils spéculeront sur nos maisons, notre santé, notre éducation. Ils mettront, à force de stress, la moitié des travailleurs sous antidépresseurs – et l’autre moitié au chômage. Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine – plutôt que de toucher à leurs bénéfices. Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et tout ça ils le feront. Voilà leur programme pour ne rien changer, ou si peu. Pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs allers-retours en classes affaires. Pour se bâtir des ghettos sociaux, sécuritaires, climatiques – où les plus riches de nos enfants, les plus serviles, les plus laquais, seront admis en leur compagnie.
- FRANÇOIS RUFFIN - Fakir.