Haut de page
Identification
Story (actu)
Ségolène Royal désire retourner dans le passé...
Envoyé par kenivore, il y a 7 ans
Mouhahaha, Ségolène Royal a fait très fort ! Je voulais faire une story sur le nouveau site de Mme Poitou-Charentes mais je vais me contenter de vous copier la news, très bien écrite du site zdnet.fr.

Étude de cas - Plus de 40 000 euros pour un site aux allures de page perso de 1995 : bien joué !

On allait voir ce qu'on allait voir. Suite à la publication du livre sur les éventuelles triches lors de l'élection du premier secrétaire du Parti Socialiste (Hold-ups, arnaque et trahison), Ségolène Royal avait promis une réaction choc publiée sur son tout nouveau site Internet, desirsdavenir.com.


On a vu. Dès la page d'accueil, l'internaute est transporté dans le passé, au moins 10 ans en arrière, lorsque le Web était truffé de sites mal faits réalisés avec FrontPage . Un fond d'écran pioché dans Vista, une typo préhistorique, un design absent, un lecteur vidéo en plein milieu qui se lance automatiquement et des menus à droite et à gauche dans de bêtes rectangles, comme à la bonne époque !

Le voyage dans le temps se poursuit lorsque le courageux internaute tente de naviguer dans le site. Car la plupart des rubriques renvoient vers une bonne vieille erreur 500 (internal server error) du meilleur effet. En fait sur 12 rubriques disponibles, 4 fonctionnent.

Page perso

Le reste renvoie vers des pages type WordPress sans aucun rapport (interface, code couleur...) avec la page d'accueil.

Depuis ce mercredi matin, les internautes risquent à tout moment la crampe de la mâchoire tant les réactions (Twitter, Facebook...) et les parodies se multiplient. On retiendra surtout 'Royal Fuhrer' qui détourne une scène du film "La Chute'.

Royal Fuhrer


L'affaire, qui illustre une nouvelle fois le fossé qui sépare Internet des hommes et femmes politiques, aurait pu rester au stade de la blague. Ce qui est moins drôle, c'est que le développement du site aurait été facturé plus de 40 000 euros, selon l'Express. Une somme astronomique pour un site dont le niveau atteint à peine celui des pages persos des années 90 et à des années lumière des standards du Web actuel.

Pire, sa réalisation (en deux heures ?) aurait été confiée au nouveau compagnon de la diva du PS, André Hadje, qui aurait envoyé la note à Pierre Bergé, principal soutien de Désirs d'avenir. Le collectionneur d'art pourra l'encadrer, sûr dans 10 ans, elle vaudra une fortune...
Favori
Post-it
Signaler
Facebook
Twitter
Google+
Quelques autres stories de la même catégorie
Precedent
Hasard
Suivant
La random quote ?!
On n'apprend pas aux vieux singes à faire des grimaces.
- Proverbe français